Le best of des réveillons pas cons

Destroy au CAM (Paris)
Dans cet antique magasin (murs grattés et planchers défoncés), la came bien rock du chef Eseu Lee a remplacé les tours Eiffel miniatures. Le 31, ce jeune ancien de Passerini célébrera la nouvelle année à grands coups de bombinettes coréennes parmi lesquelles un dopant tartare de bœuf à la sauce gochujang et un terrible onglet de bœuf au soja fermenté… Assiettes de 8 à 23 €.
55, rue au Maire, 75003 Paris. Tél. : +33 6 26 41 10 66.

Hygge au Sébastopol (Lille)
Avec son décor de loft clair et ses plats locavores, ce bistrot lillois conjugue bon goût culinaire et feeling « hygge » (style de vie danois, cosy et cool). Démonstration avec ce menu de réveillon (100 € hors boissons) dans lequel Damien Laforce mettra en scène les produits star du calendrier de l’Avent : homard bleu d’Audresselles, caviar, foie gras…
1, place Sébastopol, 59000 Lille. Tél. : +33 3 20 13 13 38. 

Carbonique au Rigmarole (Paris)
Avec Robert Compagnon, un réveillon s’annonce forcément enflammé ! Aux manettes de son grill au binchotan (« charbon blanc » en japonais), le chef franco-américain a prévu de faire danser volailles, homards, huîtres et autres foies de lottes… Sur la piste, ni truffe ni foie gras mais une playlist prometteuse d’une douzaine de tubes gustatifs ! Menu 95 €.
10, rue du Grand Prieuré, 75011 Paris. Tél. : + 33 1 71 24 58 44. 

Piquant au Chardon (Arles)
Ce 31 décembre, les chefs canadiens Phoebe Oviedo et Oliver Truesdale-Jutras, (Stovetrotter) effectueront leur dernier service au Chardon, la résidence coolavore de Laura Vidal et Harry Cummins. Ultime occasion pour s’envoyer leurs géniales saint-jacques, miso et émulsion corail ou leur colvert en deux façons. Menu en cinq services à 60 € (accord mets-vins à 35 €).
37, rue des Arènes, 13200 Arles. Tél. : + 33 9 72 86 72 04.

Vertigineux aux Grands Verres (Paris)
Réchauffé par la team Quixotic (Mary Celeste, Candelaria…) et l’architecte Lina Ghotmeh, le restaurant du Palais de Tokyo (Prix Fooding du meilleur décor Guide 2018) sort le grand jeu. Un festin en six plats parmi lesquels : une bisque de turbot, citron confit et caviar et des raviolis aux cèpes, truffe et coings. Menu à 120 € avec une demi-bouteille de champagne (180 € avec vins et cocktails).
13, avenue du Président Wilson, 75116 Paris. Tél. : + 33 1 85 53 03 61.

Tigre et Dragon chez Madame Pang (Bordeaux)
Dans ce chic repaire à dim sum, les baguettes vont encore voler avec frénésie au-dessus des paniers en bambou. Au programme, fantasmes sixties et délices asie-mutés : xiao long bao cochon et cèpes ; nem foie gras et canard ; huîtres à la hongkongaise ; ar gau crevettes et citron confit… Formules 60 € (de 18h à 21h) et 95 € (de 21h30 à 2h).
16, rue de la Devise, 33000 Bordeaux. Tél. : +33 5 64 28 58 36.

Presque donné au Bouillon Pigalle (Paris)
Ni résa, ni cotillon, juste quelques courbettes devant la tradition (foie gras et dinde aux marrons) et beaucoup de champagne ! Juste ce qu’il faut pour prendre du bon temps sans se prendre la tête dans le Bouillon des frères Moussié, l’adresse qui a replacé Pigalle dans le ventre de Paris. Carte 15-20 €.
22, boulevard de Clichy, 75018 Paris. Tél. : + 33 1 42 59 69 31.

Corsaire au Ar Piliguet (Ouessant)
Au bout du monde, dans un décor qui fleure bon la Bretagne, Emmanuel et Martine ont concocté de régalantes fantaisies à consonance locale : coquilles Saint-Jacques de l’île au beurre d’orange ; foie gras frais, crumble sarrasin et chutney aux figues… Le réveillon idéal pour remettre les compteurs à zéro. Menu à 72 €.
Place de l’Eglise, 29242 Ouessant. Tél. : +33 2 98 03 14 64.

Agapesque au Comice (Paris)
Ce soir-là, chez Comice, les discussions paysannes seront closes mais les produits à forte saveur ajoutée (homard, poularde, noix de Saint-Jacques) parleront d’eux-mêmes, enluminés par le chef Noam Gedalof (ex-Sergent Recruteur) et la sommelière Etheliya Hananova… Menu à 160 € (80 € avec l’accord mets-vins).
31, avenue de Versailles, 75016 Paris. Tél. : +33 1 42 15 55 70.

Julie Gerbet
Photo © Marine Bidaud