Baretto di Edgar

Il y a le vieux Sentier qui charrie encore ses rouleaux de tissus, et le nouveau qui s’abime les yeux sur les écrans d’ordi. Les camions qui déchargent et les fixies qui slaloment. Entre les deux, sur la petite place en triangle de la rue d’Alexandrie où l’hôtel Edgar

Lire la suite »