Le Pario

  • Envie : NÉOBISTROT
  • Les plus : Ouvert le dimanche, Ouvert le lundi, Faim de nuit
  • Prix : De 16 à 35 €
  • Horaires : Tous les jours de midi à 15h et de 19h à 23h.

Une orgie de consommation au nouveau centre commercial Beaugrenelle constitue un alibi crédible pour pousser jusqu’au bas de l’avenue Emile-Zola, où, soyez honnête, vous n’iriez pas spontanément. Vous poussez donc la porte du Pario (pour « Paris-Rio ») d’Eduardo Jacinto, ex-fidèle de Christian Constant (Le Violon d’Ingres, puis un rôle de soliste au Café Constant pendant six ans). Dans sa brasserie de poche de facture ultra-classique, une seule fantaisie : les mosaïques déliées au sol, clin d’œil discret à la promenade balnéaire de Copacabana et aux origines brésiliennes du chef. Et sur la carte ? Même esprit de sérieux anti-frime : velouté d’artichaut breton et ravioles de cèpes (10 €) ; pavé de cabillaud et pousses d’épinard (cuisson nickel, chair délicatement nacrée, 16 €), profiteroles démoniaques (6 €, soit le prix d’une crème brûlée industrielle dans un comptoir de gare). Au déjeuner, la formule du marché défie toute logique comptable : entrée-plat ou plat-dessert à 17 €. Par exemple ? Des cannelloni de morue à tomber (Monsieur a travaillé en Italie), et un sablé au citron onctueux et acidulé qui redonne de la dignité au lemon curd. Dans les verres : sancerre de Lucien Crochet (7 €), ou l’un des flacons du chef, bien choisis mais plus chers… Menu 17-22 € (midi), menu 32 €, carte 46-57 €. // M.W.

S'y rendre

Restaurant Le Pario
54, avenue Emile Zola
Paris
(75015)
France
48.8463274
2.28352
TÉL : +33 1 45 77 28 82
Métro : Charles Michels, Javel